Login to your account

Username *
Password *
Remember Me

Create an account

Fields marked with an asterisk (*) are required.
Name *
Username *
Password *
Verify password *
Email *
Verify email *
Captcha *
Reload Captcha

Musique / ‘’Dieu a dansé quand Elle est née’’ Soukeïna ou ‘’l’œuvre d’art’’ transposée en chanson

‘’Dieu a dansé quand Elle est née’’ ! C'est le premier Single-Titre de Soukeïna Koné. Ça y est ! Finies les interprétations. Soukeïna, fille du célèbre chanteur Alpha Blondy [qui vient de remporter en France les Victoires Du Reggae 2019

- catégorie Meilleur album reggae africain de l'année - avec HumanRace, son dernier album] a pris, depuis ce 30 janvier 2019, le devant de la scène. Pas une fugue ! Finies les cachotteries à papa et maman. Soukeïna s'assume. Musicalement. ‘’Dieu a dansé quand Elle est née’’ écrit et chanté en anglais par Soukeïna est un hommage que rend la fille à sa mère : Ran.

Vraisemblablement, la chanteuse aurait aimé avoir les qualités d’une génitrice jugée (trop) proche de la perfection. «J’essaie d’être aussi bien comme tu l’es, chante Soukeïna. J’essaie. Mais, tu es une œuvre d’art». Avec la tendresse des mots qui dénotent d’une grande affection entre mère et fille, les notes sont toutes trouvées (écrites) et exécutées avec envie par ses amis Steven Amoikan (guitare) et Alexandre Biley (basse).

Pas besoin de requins de studio, la jeune Soukeïna qui elle-même fait le mixage du single – car ingénieure de son de formation, déploie avec admiration ses ailes. ‘’Dieu a dansé quand Elle est née’’, loin d’être une prétention, traduit l’idéalisation d’un être cher : la mère. Si elle adore le reggae que pratique papa qui, lui, est fondamentalement Rock and Pop, c'est plutôt la Soul qui fait battre les cœurs sur ce single dont le titre chatouillera - à coup sûr, les puristes et conservateurs religieux.

Qu'à cela ne tienne, Souki, comme l'appellent ses proches, a ce trait commun avec son géniteur : l'hilarité. D'ailleurs, de sa radio [Alpha Blondy Fm], le père Blondy ne disait-il pas de sa fréquence qu'elle (a) fait sourire le bon Dieu ! Un slogan qui changera pour ‘’la Radio qui enjaille*’’ ou qui plait, sans débat. Quid du talent? Soyez-en sûr, Soukeïna Alpha Young - fille de El Hadj Seydou Koné - ne s’essaie pas à la chanson ou voudrait faire comme papa. Artiste.

Vocalement, sans auto-tune (correcteur) sur ce single-témoin, Soukeïna loin de forcer le chant, témoigne d'un background qu'elle a voulu saisissant une fois à la lumière du jour et face [aujourd'hui] à la critique. En août 2016, sur la scène du BAO Café à Abidjan-Cocody, c'était comme un exercice réussit lors d'un #showcase rythmé neo-soul. La musique sur ''Dieu a dansé quand Elle est née'', si elle se veut Soul, donne à Soukeïna cette capacité à faire rencontrer - dans le souffle de son chant - la culture coréenne (d'où est issue sa mère), africaine, voire occidentale.

Revendication? Ce métissage culturel n'est autre que ce ''trait'' qui particularise la désormais chanteuse - ingénieure de son. Visage d'ici et de lointain, Soukeïna Koné, coiffée d'un béret noir, veste noire-col blanc, annonce d'un air mi-rebelle, mi-fashion et audacieuse dans un fond de pochette vintage, la couleur de son chant.

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Ad Sidebar